Flûte de Pan
Accueil du site > Apprendre le naï > Karaokés pour flûte de Pan > Introduction

À lire en premier !

Introduction

Du bon usage des karaokés

Ou comment cultiver et développer dès aujourd’hui une compétence qui fera de vous un musicien apprécié et recherché !

Jouer sur un mp3 d’accompagnement n’est pas facilitant !

C’est au contraire bien plus difficile que de jouer sa partie tout seul. Cependant, en s’appliquant un minimum de méthode cela peut être une approche très enrichissante !
Ce petit exposé vous propose de suivre une progression raisonnée et éprouvée, laquelle vous permettra d’en tirer un maximum de bénéfices.

Alors, faites-moi confiance ! Et acceptez de perdre un peu de temps aujourd’hui pour en gagner beaucoup demain !

Plusieurs démarches sont proposées selon que vous êtes capables, ou non, de lire la partition.

Vous êtes lecteur...

Alors perfectionnez votre savoir-faire solfégique !

  • Première lecture, silencieuse, de la partition
    Repérez :
    • la tonalité (do majeur ou la mineur ? par exemple...)
    • le chiffrage temporel (à 3 temps, à 4 temps ?)
    • la division du temps (binaire, ternaire...)
    • la structure, les reprises, renvois...
    • l’emplacement des respirs. On essaye de respecter les phrases musicales. Cela n’est pas inutile de noter déjà les respirs au crayon, quitte à modifier cela ensuite...
    • les difficultés, les pièges...
      • tel saut demandera peut-être d’imaginer un petit exercice préalable pour pouvoir le réaliser avec sûreté, et sans buter 50 fois sur la difficulté ;
      • telle phrase, un peu longue, ne pourra être jouée sur un seul expir... Comment faire, c’est le moment de se poser la question !
  • Deuxième lecture => SOLFIER [1] dans un tempo lent
    • adaptez la vitesse à la difficulté, les débutants vont toujours trop vite, et ralentissent lamentablement à la première difficulté... Le bon travail respecte l’unité de l’œuvre ! C’est déjà un tout, avec des proportions qu’il faut intégrer. Cela n’est possible qu’avec un tempo régulier et donc souvent bien plus lent que ce que vous imaginez...
    • placez les respirations au bon endroit ! Le travail de mémorisation est déjà à l’œuvre ! C’est essentiel pour la suite !
  • Troisième lecture => déchiffrage à l’instrument
    • dans un tempo lent mais régulier ! On peut s’aider d’un métronome [2]...
    • on place bien les respirations
    • si l’on bute... On recommence plus lentement au début de la phrase (on ne reprend pas au début)
      • c’est maintenant le moment de faire les exercices préalables (déjà envisagés plus tôt) qui permettront ensuite un jeu linéaire, régulier, sans interruption de la partie, du début à la fin et avec ses reprises, renvois...
  • Lectures suivantes
    • on commence à mettre en place les nuances. Parfois les partitions ne donnent pas (volontairement, s’agissant du matériel que je propose) ces indications... Profitez en pour les imaginer, faire de multiples essais, et des choix
    • puis on accélère progressivement d’une lecture à la suivante, jusqu’à être à l’aise dans le tempo d’exécution requis.
  • Sans l’instrument => Travaillez en chantant !
    • chantez le nom des notes
    • placez les respirations au même endroit que si vous jouiez à la flûte
    • travaillez, peaufinez vos nuances
    • prenez le temps de vous pencher très sérieusement sur les phrases musicales. Rendez tout cela de plus en plus musical !
    • exercez votre mémoire. Le chant est un temps "d’incorporation" très efficace, profitez-en pleinement !

Vous n’êtes pas lecteur...

Il n’est jamais trop tard pour vous y mettre ! Mais bon, en attendant...

  • À partir du karaoké
    • travaillez à la voix en chantant par dessus le karaoké (celui qui comporte la partie de naï) pour mémoriser la mélodie
    • suivez en même temps la progression de la mélodie sur la partition (vous apprenez déjà, sans effort important et sans vous en rendre compte...)
  • Sans le karaoké, en ralentissant beaucoup, et toujours en chantant, placez :
    • les respirations (soyez stricts !)
    • les nuances
  • repérez les difficultés potentielles à venir (sauts de tuyaux... par exemple) et imaginez de petits exercices préparatoires pour en faciliter l’éxécution

Puis reprenez la progression proposée ci-dessus pour les lecteurs à partir de la "troisième lecture".

Pour tous, lecteurs et non lecteurs

Un phase essentielle ! Trop souvent omise ou raccourcie...

  • À partir du karaoké sans la partie de flûte... Exercez une écoute minutieuse ! Repérez :
    • les entrées et les sorties des instruments,
    • la ligne de basse, essentielle pour structurer le morceau, parfois proche d’une véritable ligne mélodique,
    • les éventuelles modifications de tempo,
  • Chantez [3] :
    • la ligne de basse, avec et sans le karaoké,
    • la ligne mélodique de la flûte sur le karaoké,
    • la ligne mélodique de la flûte sur le karaoké, mais en essayant d’entendre en même temps les interventions des autres instruments, et tout particulièrement la ligne de basse.

Nota. Aussi souvent que possible, gardez la partition sous les yeux, conseil pour les lecteurs, et pour les non lecteurs !

PDF - 108.7 ko
Analyse
Fiche d’écoute
Aller plus loin !
Utilisez la fiche d’écoute ci-jointe pour parfaire encore votre oreille et votre compétence à repérer toutes les composantes d’une musique orchestrée.

Concrétiser

Bien ! Si vous m’avez fait confiance, vous n’avez pas encore essayé de jouer votre partie sur le karaoké...
Et voilà ! C’est le moment de profiter de toute cette préparation. Si le morceau choisi est adapté à votre niveau, vous allez rencontrer bien peu de difficulté pour cette phase de concrétisation.

Aussitôt que possible, reportez votre attention, tandis que vous jouez votre partie, sur le jeu des autres instruments et particulièrement sur la ligne de basse (à moins bien sûr que vous n’ayez d’autre ambition que de jouer dans votre salle de bain !).

Jouer de la musique est un jeu relationnel !
Cela suppose une compétence de dissociation [4] qu’il faut commencer à acquérir dès aujourd’hui ! C’est dès maintenant qu’il faut ouvrir ce "canal" qui vous permettra de vous insérer finement dans le jeu collectif !

Cette compétence sera appréciée par vos partenaires ! Vous serez un musicien recherché !


Notes

[1] Dire le nom des notes, dans un rythme régulier, mais sans chanter !

[2] Mais pas tout le temps !

[3] Il faut parfois adapter ça à sa voix... Sauter d’une octave vers le haut ou le bas pour chanter confortablement, dans sa bonne tessiture.

[4] Savoir faire plusieurs choses en même temps.

Contact association | Plan du site | Webmestre
2009 - 2016  Association "Mille et un souffles"