Flûte de Pan
Accueil du site > Connaître la flûte de Pan > Flûtes de Pan du monde à écouter > Le fresteu provençal

Provence - France

Le fresteu provençal

Une tradition revisitée

Alors que la musique provençale s’était "folklorisée" dès le XIXe siècle, des musiciens généreux, comme Maurice Guis et André Gabriel (et quelques autres...) ont su la ré-ancrer dans la tradition en ne faisant jamais fi des apports contemporains.

JPEG - 31.4 ko
Berger
Sculpture attribuée à Riccio
Vers 1510

La flûte de Pan de Provence, le fresteu est un instrument polycalame [1] en roseau qui appartient bien évidemment à l’instrumentarium des bergers.

Mais en Provence, plus qu’en aucune autre province, la frontière entre musique savante et populaire est bien ténue... Et il est bien difficile aujourd’hui d’imaginer que la flûte de Pan ne fut employée que par les seuls pasteurs.

Les musiciens de Provences
L’art des flûtes provençale
Arion - ARN 365 16
MP3 - 2.7 Mo
Lou rei e soun pagi

par Maurice Guis et André Gabriel,
deux fresteu et tambourin à cordes.


Par ailleurs, un des traits remarquable de la flûte de Pan est qu’elle peut être jouée d’une seule main, l’autre étant donc libre pour jouer un deuxième instrument. Cette particularité la rapproche des galoubets ou flûtets que l’on connait en Provence entre les mains des tambourinaires.

Il faut noter que cet usage de la flûte de Pan couplée à une percussion entre les mains d’un seul musicien est aussi connu en Amérique du sud et en Angleterre.

La pièce proposée ici par Maurice Guis et André Gabriel, une berceuse, et l’interprétation délicate qu’ils en donnent, n’est donc pas du tout une "vue de l’esprit", bien au contraire !


Notes

[1] fait de plusieurs tuyaux assemblés, à l’opposé de la flûte de Pan monoxyle construite dans une planchette de bois percée de forages borgnes (ne débouchant pas).

Contact association | Plan du site | Webmestre
2009 - 2016  Association "Mille et un souffles"